Le grand classique parmi les médias : la radio

Même à l'époque des smartphones et des portails de streaming, un média de l'ère pré-numérique connaît toujours le succès : la radio. Faisant mentir les critiques, la voie hertzienne est toujours utilisée à l'époque du numérique, et a même réussi à se développer sur Internet : sous forme d'applications radiophoniques pour tablettes numériques, phablettes et smartphones.

La longue vie des ondes courtes

Déjà peu avant le début du 20ème siècle, la radio existait sous sa forme originelle. En 1886, le physicien allemand Heinrich Hertz a découvert les ondes électromagnétiques qui se propagent à la vitesse de la lumière. Il a développé « l'oscillateur hertzien » qui a provoqué des étincelles chez un récepteur (d'où le terme « Funk/Rundfunk » signifiant à la fois étincelle et radio en allemand). Les ondes ont pour la première fois été utilisées pour la transmission de messages, lorsque le prix Nobel Guglielmo Marconi les a utilisées pour la transmission de messages télégraphiques. Cependant, la première diffusion de voix a été réalisée par le Russe Alexander Popow : le 24 mars 1896, il a diffusé les mots « Heinrich Hertz » à une station réceptrice située à une distance de 250 mètres. À partir de ce moment, la réussite de la radio était lancée.

radio micro

En France : lente prise de conscience des stations radio

Malgré ces impressionnantes innovations techniques, la radio s'est imposée lentement. Les ondes radiophoniques ont tout d'abord été utilisées pour la communication, et quasiment exclusivement à des fins militaires durant la Première Guerre mondiale. Ce n'est que dans les années 20 du siècle dernier que le développement des radios en France a repris : en 1921, la première station radio française « Poste de la Tour Eiffel » a débuté la diffusion d'un programme d'une demi-heure. Il s'agissait du détonateur pour de nombreuses autres stations radio qui ont été fondées par des maisons d'édition, l'État et les fabricants d'appareils radiophoniques. Ce développement a une nouvelle fois été interrompu par la Deuxième Guerre mondiale. Durant l'occupation allemande, la plupart des stations ont arrêté la diffusion. Après la fin de la guerre, l'État a tout d'abord disposé d'un monopole pour la diffusion et les programmes. Cependant, de nombreuses stations radio privées ont été créées. Celles-ci émettaient depuis l'étranger et étaient écoutées par de nombreux citoyens français. Lorsque le monopole d'État a finalement pris fin à la fin des années 80, cela a provoqué la naissance d'un grand nombre de nouvelles radios dans le pays.

De nombreuses radios via Internet

La radio reste un moyen de communication de masse populaire. Presque 60 pourcents des Français écoutent la radio presque tous les jours. Depuis le triomphe d'Internet, l'offre a une nouvelle fois explosé. Disco, soul, hard rock, musique créole ou musique classique : il s'agit principalement de stations de niche que l'on peut capter via Internet. Sur le site Internet radio.fr, on peut par exemple sélectionner sa station préférée parmi 20.000 stations radio. Radio.fr est également disponible sous forme d'application pour Android, Blackberry, iPhone et Windows Phone. Ainsi, cet « ancien » support n'a jamais été aussi varié et individuel.

Tu as aimé cet article ?
Alors partages-le sur tes réseaux !

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *