Voitures autonomes : le pour et le contre

À l’heure d’un progrès technologique toujours grandissant, la planète se prépare à l’apparition de la voiture autonome sur les routes. Ce terme désigne tout véhicule ayant la capacité de rouler de manière entièrement autonome au sein de la circulation réelle, sans aucune intervention humaine. Le futur se rapproche à grand pas, mais l’utilisation quotidienne d’automobiles fonctionnant sans manœuvre d’un conducteur est-elle vraiment réaliste ?

Depuis peu, les salons automobiles, tels que celui de Détroit le mois dernier, se centrent de plus en plus sur ce nouveau type de véhicules, capables de se piloter eux-mêmes. S’ils font preuve d’une avancée technique de grande ampleur, ces quatre-roues nouvelle génération font l’objet d’une controverse. En effet, ils signifient pour beaucoup l’avènement de l’emprise des machines sur les hommes, qui peut d’un côté avoir des effets positifs, et de l’autre, comporter certains dangers.

voiture autonome google camera

La question qui se pose en premier lieu est celle de la sécurité. Peut-on se fier entièrement à une motorisation 100 % automatisée ? Selon ses partisans, une telle technologie permettrait, à terme de remédier une fois pour toutes aux accidents de la route dûs à l’inattention du conducteur. L’entreprise Volvo, qui estime à 1,2 millions le nombre de personnes qui perdent la vie sur les routes, a pour objectif de réduire à zéro le taux de morts et de blessés à bord d’un de ses modèles, d’ici 2020. Voici un argument qui pèse en faveur du progrès automobile !

Cependant, les sceptiques étudient le sujet sous un autre angle. S’il s’avère que le niveau de sécurité de ce type de véhicule n’est pas optimal et qu’un accident se produit, qui en est alors le responsable ? En cas de collision sous pilotage semi-automatique, le coupable resterait bel et bien le chauffeur. Mais les choses se corsent dans le cas d’une commande totalement automatisée, où la responsabilité reviendrait alors au fabricant. Toutefois, la loi actuelle ne couvre pas l’ensemble des possibilités qui pourraient apparaître et il est nécessaire qu’elle évolue avant que les automobiles autonomes soient mises en circulation pour de bon.

Qui plus est, la possibilité d’un piratage informatique de ces autos inquiète beaucoup les constructeurs et pose un doute quant à la viabilité d’une évolution du parc automobile d’une telle ampleur. Mais le tableau qui se présente n’est pas pour autant tout noir. Cette grande modernisation du secteur automobile est également synonyme de simplicité d’utilisation et de liberté pour les conducteurs, qui pourraient alors se passer d’un permis de conduire aussi strict que celui en vigueur actuellement et s’adonner à d’autres activités lors de leurs trajets.

Tu as aimé cet article ?
Alors partages-le sur tes réseaux !

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *