Disparition du vol MH370 : jouer à flight simulator n’est pas un crime

Depuis la disparition du vol MH370, le moins que l'on puisse dire, c'est que ça fait parler... Et que fait-on quand on veut parler d'un sujet et que l'on ne sait pas grand chose sur ce qui s'est vraiment passé : on imagine !

Et là, je dois avouer que les médias, pour attirer les lecteurs ne manquent pas d'imagination. Pour s'en convaincre il n'y a qu'à voir le nombre de théories avancées : sabotage, enlèvement par des extra-terrestres, problème technique, chute de météorites, piratage par smartphone...

wpid-storageemulated0DownloadBoeing-777-Malaisian-airlines.jpg.jpg

Pourtant, pour tout ceux, comme moi, qui n'avons pas les informations dont disposent peut-être les militaires et autres sociétés en lien avec le vol, nous ne savons rien d'autre que "l'avion a disparu". Certains diront qu'il y a les échos radars, les satellites, etc. Mais j'ai l'impression que toutes ces infos ont, à un moment ou à un autre été remise en question.

Aujourd'hui encore, on entend que le pilote de l'avion disposait d'un simulateur de vol chez lui et qu'il se serait entraîné à se poser sur des petites pistes dans des iles d'Asie du Sud-Est. Où est le problème ? Je ne sais pas si effectivement, il est coupable ou non, mais avoir un simulateur de vol n'est pas une chose rare, d'autant plus pour un passionné. Mais surtout, vouloir l'utiliser pour tester des techniques qu'il serait dangereux de faire avec un vrai avion (comme par exemple se poser sur une piste de 1 000 mètres avec un B777) ne me semble pas extravagant, tous les joueurs de jeux de simulation diront la même chose.

Bref, nous n'en savons pas plus, et il ne sert à rien d'imaginer des théories fumeuses tant qu'il n'y a pas de nouvel indice incontestable. Bonne chance aux enquêteurs.

Tu as aimé cet article ?
Alors partages-le sur tes réseaux !

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *