Rovio tire t’il trop sur la poule aux oeufs d’or avec Angry Birds Go ?

Cette semaine, Printf a justement trollé le dernier de chez Rovio, du coup pour voir si l'entreprise finlandaise avait définitivement craqué voici mon test.

C'est l'histoire d'un d'une start-up qui réussit a sortir une licence punchy et coloré qui réussi en quelques mois à conquérir des milliers de joueurs, et par la même occasion, a diviser le taux de productivité par deux ! Cette start-up c'est Rovio et son jeu planétaire Angry Birds.

Fiers de cette réussite, ils ont fort logiquement agrandi la gamme et récemment ont sortir le jeu Angry Birds Go... Mais malheureusement pour les joueurs ils ont pris le même virage que Apple, c'est-à-dire que tant qu'il y a des fans prêts a payer il ne faut pas hésiter a monter les prix. Du coup dans Go, il est possible de payer plus de 200€ rien que pour faire les 4 courses avec une voiture spéciale... (50€ la voiture par circuit !) Mais même à ce prix il vous faudra quand même acheter des diamants pour réveiller vos piafs endormis après 5 courses de 2 minutes !

Sans compter que pour passer à la course d'après il faut parfois refaire la même course des dizaines de fois pour ramasser assez d'argent... D'ailleurs tant qu'on est au ramassage de pièces... Mr Rovio, est-ce normal que quand je ramasse des pièces par centaines sur le circuit je n'ai pas autant d'argent que le nombre de pièces ramassées (comme dans 99.999 % des jeux ?).

Pourtant c'est vraiment dommage car en dehors de ces problèmes de "va y achète achète achète !!!" le jeu est vraiment, vraiment bien, les graphismes, sans être exceptionnels sont beaux et raccord avec la licence, les personnages ont des pouvoirs qui rappel ceux du jeu classique et le gameplay est bon. Mais non, plutôt que de proposer le jeu à 5€, Rovio préfère le modèle "free-to-play" bien plus fourbe, quitte à décourager ses fans. Dommage !

Tu as aimé cet article ?
Alors partages-le sur tes réseaux !

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *